/>

Les fusibles mis sous pression par un Macron bien esseulé

Rédigé par notre équipe le 11 juin 2019.

Emmanuel Macron est un homme de paradoxes. Défait aux européennes, il pourrait bien être déjà en passe de remporter la présidentielle de 2022. Auteur d’un mauvais bilan au bout de deux années de présidence, il continue à se satisfaire de ministres incompétents. Plus que jamais seul dans sa tour d’ivoire, il cherche de nouveaux alliés qu’il pourra lâcher dans le vide au moment le plus opportun. Macron cumule les fautes, mais ce sont bien les fusibles de la République qui vont bientôt sauter. Les administrations vont devoir courber l’échine complètement ou être dynamitées.  

A 24 heures de son discours de politique générale, le Premier ministre sait que tous les regards sont portés sur lui. Edouard Philippe va jouer une pièce importante dans le théâtre qu’est la politique spectacle. Un discours réussi lui donnerait quelques mois d’aisance malgré l’urgence de la situation en France. Car le Premier ministre est ressorti plutôt renforcé d’européennes perdues. La seconde place d’En Marche derrière le Rassemblement national a permis à Philipe de se rendre indispensable, car si la barre des 20 % a été atteinte, c’est grâce au siphonage des voix chez les Républicains. Il est donc impératif de continuer les grandes manœuvres avec une tête de gondole qui plaît au Républicain moyen et peureux qui aime à se cacher derrière le plus puissant. 

La Macronie et l’illusion du concret

Philippe joue (pour le moment) sur du velours, mais son patron de président ne se montre pas encore assez satisfait de l’état de la soumission de tout son monde. Emmanuel Macron remet la pression à ses ministres afin que les résultats « concrets » de leur politique soient tellement visibles que cela obligera les Français à s’extasier et à voter pour lui en 2022. Mais comment avoir du concret quand les modèles gouvernementaux s’appellent Schiappa et Castaner. Aller faire le clown chez Hanouna permet de faire le buzz (qui se souvient d’ailleurs que toutes les propositions alors faites au cours de l’émission ont été soigneusement enterrées par la secrétaire d’Etat ?), mais à la fin, il manque du « concret ». Pareil pour le premier Twitto de France… Quand un ministre commente les manifestations en direct au lieu de faire régner l’ordre sans faire de gueules cassées, le concret existe, mais n’est pas très vendeur.

Bref, Macron assure qu’il veut passer à la vitesse supérieure et n’hésiterait pas à « challenger » (on parle comme ça en Macronie) ses ministres au cours du Conseil du même nom. Ainsi, chaque semaine, chaque ministre est invité à présenter une réforme qui a concrètement changé les choses (et en mieux si possible). Ce n’est pas la mer à boire. Le ministre concerné demande à son conseiller comm’ de ressortir les éléments de langage alors utilisés lors de la vente médiatique de la réforme, on agrémente de chiffres qui font bien et c’est parti pour une évaluation risible. Seuls les plus faibles craignent un exercice de style dont le but est surtout de faire planer l’idée d’une « start-up nation » qui vit jusque dans la salle du Conseil des ministres.

La plupart des ministres et secrétaires d’Etat peuvent dormir sur leurs deux oreilles contrairement à la haute administration qui est dans le collimateur de Macron. Car si le concret a du mal à s’afficher devant les yeux des Français, ce n’est pas seulement en raison de l’incompétence des ministres selon le locataire de l’Elysée. L’autre raison est que les administrations ne se plient pas assez aux désirs de la Macronie. Pourtant, dès qu’une tête dépasse elle est coupée. Un petit tour à la préfecture de police de Paris ne pourra que rafraîchir la mémoire à ceux qui pensent toujours que la Macronie, « ce n’est pas la République des fusibles ». Les fusibles sont actionnés avec allégresse et l’arrivée de l’été promet des changements plus ou moins discrets à des postes stratégiques. L’administration doit être la chose de Macron et c’est ainsi qu’on se retrouve avec des Agnès Sall à des postes ubuesques et aux salaires mirobolants. A chaque pétage de plombs de l’exécutif, ce sont les fusibles de la république qui vont sauter. La Macronie n’a pas fini de faire du mal à tous les étages de la société.

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    MACRON et ses Sinistres du BLABLABLA . Discours du vide .
    Des promesses ? des réflexions +++EN MARCHE . doucement
    AGIR ? C’est quand ?
    PAUVRE FRANCE .

  2. amazonia dit :

    REFERENDUM . (( ADP ))
    C’est QUAND ?
    POUR OUI taper N°1
    POUR NON taper N°2
    QUI FAIT QUOI ?
    INFOS MEDIAS ?
    Comme pour tous les services d’état ?
    MISE EN PLACE ?
    EN MARCHE LA GROSSE MAGOUILLE pour blocage des votes
    (( ADP )) le choix pour LE PEUPLE . PAS POUR MACRON ./

  3. amazonia dit :

    MACRON ESSEULE ?
    Sa copine = LAETICIA HALLYDAY
    UNE AMERICAINE A TOULOUSE EN FRANCE ? OUI/OUI .
    Pour pub/com ! MEDIAS . Même valeur Macronade +++
    POUR LE POGNON DE DINGUE .
    LA HONTE EST POUR ELLE .

Laisser un commentaire