/>

La France insoumise paye sa soumission

Rédigé par notre équipe le 25 juin 2019.

melenchon_lacoste

A l’image des Républicains, la France insoumise est dans la tourmente. Depuis des semaines, les départs de nombreux cadres font la Une de médias qui présentent d’illustres inconnus comme des rouages d’une machine à gagner devenue perdante. La récente réorganisation tombée du ciel mélenchonien n’a pas fait cesser les critiques et une certaine Manon Le Bretton a décidé de quitter le mouvement hier. Une hémorragie sans fin qui n’est que le signe d’un parti à la dérive idéologique. La fin est proche même si Mélenchon refuse de regarder la vérité en face.

La France insoumise ou la voix du peuple opprimé. La France insoumise ou l’espoir de tous les gens de peu. La France insoumise ou une formidable machine politique en route vers le pouvoir. Du fantasme à la réalité, la marche est haute et LFI n’a en fait remporté qu’un seul combat depuis sa création : avoir ringardisé encore plus les autres partis d’extrême gauche. Les Lutte ouvrière ou encore Parti anticapistaliste peinent à se faire une place auprès des gauchistes, vampirisés par un Mélenchon au discours moins bas du front que ces acolytes d’extrême gauche. Pour le reste, c’est un échec sur toute la ligne…

Restructuration pour un naufrage programmé

Car faut-il rappeler que Mélenchon pensait encore il y a deux ans devenir le successeur de François Hollande ? Placé en quatrième position par les électeurs, celui qui est parti ensuite à Marseille pour s’assurer une petite place de député rêve d’une revanche en 2022. Mais tiendra-t-il jusque-là ? Rien n’est moins sûr tant les électeurs se détournent de lui. La France insoumise a plongé aux européennes alors qu’il s’agit d’une élection où elle devait briller. Depuis, Mélenchon a bu sa mauvaise humeur loin des caméras avant de faire son retour sur le devant de la scène ce 23 juin à l’occasion de « la deuxième assemblée représentative » de son parti.

Un parti en lambeaux après de nombreux départs de figures plus ou moins connues dont la seule mission était de faire des courbettes au génial Mélenchon. Accusé (pas vraiment à tort) de se comporter en petit despote, Mélenchon voit ses camarades lui tourner le dos. Il a donc misé sur une réorganisation autour de quelques têtes dévouées à sa cause (personnelle). C’est ainsi qu’Adrien Quatennens vient de se voir attribuer la place officieuse de numéro 2 du mouvement. Un député qui a prouvé qu’il était au-dessus du faible niveau des insoumis, mais qui ne pourra rien faire pour sauver LFI.

La raison est simple, la France insoumise suit la dérive de son chef. L’ancien sénateur socialiste qui s’amusait à truquer les résultats des élections internes avec son copain Hollande a une sensibilité « indigéniste » qui ne plaît pas vraiment aux électeurs potentiels. Avec comme égérie parlementaire une certaine Danièle Obono, on comprend que le salarié précaire, l’ouvrier menacé par le chômage ne seront pas plus écoutés aujourd’hui qu’hier. Mélenchon parle des pauvres pour mieux leur tourner le dos. Alors, cela fait longtemps que les classes populaires sont parties avec raison du côté du Rassemblement national. Il ne restait plus qu’à la baudruche Mélenchon de prendre les voix auprès des électeurs orphelins du PS qui pensent plus en fonction de la couleur de peau qu’en fonction de leur classe sociale… Se soumettre aux revendications de minorités actives est une défaite morale qui se traduit in fine par une débâcle politique. Une stratégie perdante pour un Mélenchon toujours dans le mauvais train de l’histoire.

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    la FRANCE insoumise ! parti de la Meuf QUI MORD LES TAXIS ?
    Avoir faim ! a ce point !
    croqueuse de chauffeurs ?
    Etre Députée ? crédibilité = ZERO .
    Le parti du Mélenchon ! parti des Coucous hors sol !
    Faire son NID . dans le nid des autres ?
    Mélenchon lui avait mis HOLLANDESCU sur le trône
    grâce a ses frères de la Saga AFRICA . du nord et du sud ./
    le MELENCHON . C’est la FIN .

    • Bluesun dit :

      Mélenchon c’est la fin.
      Quoi de plus Normal pour un hologramme haut parleur, c’est éphémère.

      2012, Mélenchon disait vouloir mettre Marine “loin très loin derrière”.

      Il se dit être LA REPUBLIQUE.
      Mais quelle République ?

      40 ans qu’ils passent leur temps à tout détruire, et s’étonnent eux mêmes du résultat de leur boulot.
      Ils ont fait un peuple de sans dents, et eux sont devenus des RIENS, alors qu’ils s’imaginent en grand.

      Soutenir le fessier d’un jeunot novice pour juste faire barrage, c’est bien, mais après, ne reste plus qu’à manger les coquilles vides.

  2. amazonia dit :

    LE CLAN MELENCHON
    LE FRERE AFRICAIN .
    SES AMIS qui cassent /brulent
    les supers racailles les enfants ! hors la loi
    casseurs de bouches incendies !
    AGRESSIONS DE POMPIERS ? pour EUX ?
    LAISSER FAIRE depuis des années ! Bordel D’ETAT . 100%

Laisser un commentaire