G7 : la politique macronienne “des coups” en plein échec

Rédigé par notre équipe le 26 août 2019.

Le G7 est sur le point de se terminer et l’heure du premier bilan politique est déjà arrivée. Annoncé comme potentiellement cataclysmique avant son ouverture, le G7 n’a finalement accouché d’aucune crise mondiale grâce uniquement à des présidents chinois et américain qui n’ont pas ouvert les hostilités devant les caméras du monde entier. Pas de cataclysme, alors la présidence française communique sur une réunion réussie. Vraiment ? Car au-delà des coups politiques sans lendemain, il n’y a rien de bien sérieux à se mettre sous la dent.  

Quand on lui prédit le pire et qu’il ne lui arrive rien de trop dramatique, l’homme moyen soupire de soulagement et continue son chemin. Macron, lui, parade ! Le G7 de Biarritz arrivait dans un contexte international des plus compliqués. Entre la crise autour du nucléaire iranien, la guerre commerciale sino-américaine, la Syrie ou encore les remontrances françaises à l’égard du Brésil, rien de bien positif ne semblait vouloir émerger. C’était sans compter sur un Emmanuel Macron tout feu tout flamme qui n’a toujours pas compris que sa nature inflammable représentait un danger pour la France.

Rien n’émerge, la Macronie triomphe

Alors réussi ce G7 ? D’un point de vue organisationnel, la France a été au top. La ville de Biarritz a été bouclée depuis plusieurs semaines à tel point que les commerçants sont exsangues et que les manifestants sont relayés à plusieurs kilomètres de là. Un exploit dans notre pays marquée par le contestation sociale dont le phénomène gilets jaunes pourrait n’être qu’une secousse annonçant un séisme d’une ampleur plus grande encore. D’un point de vue politique, le G7 n’est certainement pas un succès, mais vu que le terme d’échec ne va pas non plus, la Macronie sort les trompettes et crie au génie diplomatique macronien.

A y regarder de plus près, il n’y a pourtant pas beaucoup de motifs de satisfaction. Macron a cru jouer au pompier de la forêt amazonienne et ne s’est pris qu’une volée de bois vert… Humilié par Jair Bolsonaro, ses ministres et même le simple quidam brésilien, le président français a finalement répondu qu’il avait «  beaucoup d’amitié et de respect pour le peuple brésilien, (il espérait) qu’ils auraient très rapidement un président qui se comporte à la hauteur ». A la hauteur de Macron ? Pour cela il faudra tenir des propos qui sentent de plus en plus le « néo-colonialisme ». Bolsonaro vient d’être élu, mais il faudrait déjà que les Brésiliens revotent… Pourquoi pas, mais dans ce cas on revote sur le champ aussi en France ! La politique de Macron a-t-elle porté ses fruits malgré tout ? Pas du tout à part si on considère que débloquer une enveloppe de 20 millions d’euros pour lutter contre les incendies est une réussite. Il faut des moyens humains et matériels exceptionnels pour faire face à la situation, et Macron sort le carnet de chèque des Français…

Raté amazonien, et échec à venir sur l’Iran. La France fait bien de défendre l’accord sur le nucléaire iranien, mais ce n’est pas en mettant le chef de la diplomatie iranienne dans les pattes de Donald Trump que la situation s’améliorera. Macron a juste fait un coup politique et surtout de comm’ avec in fine aucune avancée à prévoir. Trump fera bien ce qu’il voudra et les signes pour l’amadouer sont considérés (à juste titre) comme des preuves de faiblesses. La chose est particulièrement vraie en matière commerciale où Américains et Chinois ont évité de se toiser de trop près à Biarritz, mais où la France a multiplié les signes de soumission vis-à-vis des Etats-Unis.

Juste avant d’arriver à Biarritz, Trump menaçait encore de taxer le vin français en représailles de la taxe GAFA. Braves, mais pas téméraires, les officiels français ont multiplié les réunions avec les Américains pour leur assurer que cette taxe « très imparfaite » (ce sont les mots de Macron) serait enterrée dès qu’une taxe internationale serait adoptée. Si c’est un jour le cas, alors le fisc français remboursera la différence entre la taxe française payée par les GAFA et celle qu’ils auraient payé sous les auspices de l’OCDE. A peine en formation, la France bat déjà en retraite et s’apprête à rendre l’argent qu’elle n’a pas encore reçu. Trop forte la Macronie ! Il ne reste plus qu’à écouter l’intervention de Macron sur France 2 ce soir afin de voir comment seront joliment emballés tous ces échecs et reculades.

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. Bluesun dit :

    “il n’y a rien de bien sérieux à se mettre sous la dent.”
     
    Ben..non, un peuple de sans dents, un “président” qui se prend pour un “grand” homme, pour cause de “grand blabla”, que plus grand monde ne respecte dans un G7, même la poudre de perlimpinpin, perd son illusion. Ne reste plus, pour le reste des dents, à jouer des castagnettes.

    En revanche, tous les G7teurs, eux s’en sont mis plein la lampe pendant des jours.

    Quand les gilets jaune manifestent un samedi, ça fait tollé, les commerçants ne sont à l’agonie.
    Là…tout est fermé depuis des jours, étrangement tout va bien.

    Ecouter Macron sur France 2 ?????
    Même pas en rêve….
    On sait déjà, qu’il est stupide, et crétin, le reste n’est que “grand blabla”.

    “En même temps”, il dégaine vite le chéquier de la France.
    Si les caisses sont vides, Macron, l’élu, fait des miracles.
    Un G7, et hop, le chéquier.
    Macron, Sauveur du monde….Même Jésus, n’a pas pensé à ça….c’est ballot.

  2. Le-civilisateur dit :

    Macron le président schizophrène.

    Tantôt chevalier de la nature.

    Tantôt gourou du libéralisme.

  3. Le-civilisateur dit :

    Libéralisme économique bien évidemment …

  4. amazonia dit :

    ACTIONS . REUNIONS . G7 / BILDERBERG
    Au nom du père /du fils et des pas saint d’esprit !
    réunions des profiteurs du pognon de dingue
    de ceux qui travaillent pour toujours plus de TAXES/ IMPOTS ++
    LA HONTE POUR EUX .
    PARASITES D’ETAT . Profiteurs /jouisseurs du travail des autres .
    TV EN BOUCLE . INFOS copier/coller
    TV CLONAGE INFOS . PAUVRE FRANCE .

  5. Bluesun dit :

    “ne reste plus qu’à écouter l’intervention de Macron sur France 2 ce soir”

    Résumé de l’intervention ce matin aux infos :
    La journaliste qui fait face à Macron dit :
    “Vous avez une part de responsabilité” ?

    Réponse de Macron :
    “Une part de complicité”.

    A ses débuts, le jeunot assumait tout, laissant à l’ancien monde le “c’est pas moi, mais l’autre”. OU le “responsable, mais pas coupable”.

    Nouveau monde, et sa recherche dans le G7, la “responsabilité”, devient “complicité”.

    Idem que dans l’ancien monde, mais, formulé autrement.
    On tourne en rond, sauf qu’à présent, des noms, des visages, se posent sur une partie des “responsables, mais pas coupables”.

    En fait, voilà encore une réunion qui leur donne l’occasion de s’en mettre plein la panse, pendant que les peuples non concertés en “RIEN”, comptent pour du beurre.

  6. Le-civilisateur dit :

    Oui.

    Écoutons ce que ses maîtres lui dictent de nous dicter.

    • Bluesun dit :

      Oui, Le-civilisateur, c’est tout à fait cela.

      Macron dit, ce qu’on lui dit de dire, et le peuple doit faire, ce que Macron lui dit de faire.

      Grain de sable du jeu, “les gilets jaunes”.

Laisser un commentaire