/>

Paris martyrisé par les black blocs et Castaner

Rédigé par notre équipe le 21 septembre 2019.

FO

Depuis plusieurs jours, le gouvernement et ses relais médiatiques ont fait monter la pression en affirmant qu’ils s’attendaient à de fortes mobilisations à Paris en ce samedi 21 septembre. Leurs prédictions se sont révélées en partie exactes, car si plusieurs manifestations ont fait parler d’elles aujourd’hui, le nombre de manifestants n’était pas si impressionnant. Ce qui l’est plus, c’est l’incapacité du ministre de l’Intérieur à éviter que les black blocs s’en donnent à cœur joie… 

Qui sont les black blocs ? BFM TV, la chaîne qui a toujours un temps de retard s’interrogeait ainsi en début de soirée après une journée émaillée par de nouvelles violences à Paris. Depuis des mois que les hurluberlus d’extrême gauche (il faut dire ultra-gauche désormais) sèment le chaos dans les manifestations, il serait grand temps que la « première chaîne d’info de France » se creuse un peu la tête. Mais le pire n’est pas du côté des médias qui brandissent le comptage de manifestants comme une preuve de leur autonomie vis-à-vis du pouvoir. Malheureusement, comme trop souvent, le pire se trouve place Beauvau en la personne de Christophe Castaner qui ne parvient toujours pas à faire régner un semblant d’ordre dès que quelques milliers de manifestants pointent le bout de leur nez.

Trois manifestations contre un seul pouvoir arrogant et manipulateur

Il y avait donc trois raisons de s’alarmer du côté du ministère de l’Intérieur en ce beau samedi 21 septembre à Paris. Le soleil était au rendez-vous et trois types de manifestants s’étaient donnés rendez-vous pour défendre leurs revendications particulières. Entre Duroc et place d’Enfert Rochereau il y avait donc le syndicat Force ouvrière, qui n’a plus beaucoup de force ni d’ouvriers dans ses rangs. Quelques milliers d’irréductibles tout de rouge vêtus pour faire plier le gouvernement sur la réforme des retraites. Rien de nouveau sous le soleil. Les syndicalistes ont gueulé un peu en se persuadant que leur petite sortie du samedi ferait reculer le gouvernement…

Certains d’entre eux ont préféré continuer leur promenade et se sont rendus aux abords de la place d’Italie où les marcheurs pour la planète terminaient leur sortie qui aurait pu être festive si les black blocs ne s’étaient pas emmêlés très rapidement. Mobilier urbain brûlé, tentatives de construction de barricades, jets sur les forces de l’ordre… Le traditionnel chaos était bien présent. La police le savait, Castaner le savait, mais tout ce petit monde a encore une fois été pris de court… Que faisaient les black blocs avec ceux qui pensent mettre la pression sur le « champion de la Terre » ? En fait, ils suivent leur instinct de parasite. Il était plus facile de venir mettre le foutoir au milieu des écolos du samedi plutôt que des gilets jaunes contre lesquels le pouvoir avait réservé ses plus grandes forces.

Car, la troisième manifestation devait avoir lieu vers les Champs-Elysées pour rappeler au Gouvernement que les gilets jaunes ne sont pas de l’histoire ancienne. Pour leur « Acte 45 », ils voulaient être proches de l’Elysée, mais le pouvoir est devenu expert en manifestations interdites, fouilles multiples et verbalisations pour être au mauvais endroit au mauvais moment. Une stratégie géniale, car en plus de bâillonner la liberté d’expression, le pouvoir se fait « un pognon de dingue » en verbalisant ceux qui osent encore clamer avec les mots et leur simple présence que ce pouvoir fou ne les écoute pas.

Autant dire que c’était la foire dans les rues de la capitale. Pour quel résultat ? Aucun ! Les syndicalistes baisseront leur pantalon sur la réforme des retraites. Les amis à mi-temps de la planète (Hidalgo, Royal et ses aller-retour express en Islande etc…) auront eu leur bain de soleil et un peu de lacrymogène. Les gilets jaunes eux auront gouté une fois de plus à la démocratie telle qu’elle se pratique désormais sous nos latitudes. Quel beau samedi dans les rues de Paris !

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    UNE GRANDE MARCHE MONDIALE
    POUR LE CLIMAT ? LA HONTE pour QUI ?
    Réunions G7 /ONU / Nos dirigeants des 27 pays UE ?
    Lorsque on laisse faire ! c’est être complices !
    A QUI PROFITE LES CRIMES ? CLIMAT ?
    COUPE DU MONDE DE FOOT DE LA HONTE ./
    Laisser faire c’est être complice 100%
    ALORS LE CLIMAT du 2 poids / 2 mesures !
    au nom du pognon de dingue (( les Esclavagistes du XXIème S )
    Combien ? de morts pour construire le stade couvert et autres travaux pour la coupe du monde du FOOT ?
    FOOT . SPORT ? sur des larmes et du sang des ouvriers .
    CEUX qui iront AU QATAR . Voir du foot !!!!
    LA PLANETE CREVE ? OUI de la connerie de nos dirigeants ./
    PARIS qui fut la plus belle
    PARIS qui de nos jours = LA POUBELLE .
    HONTE A = UMPS /EN MARCHE ./
    PAUVRE FRANCE .

    • Bluesun dit :

      Jeu de destruction, et le réchauffement climatique.
      Au début des années 1980, à la météo on ne parlait plus saison mais anticyclone, ils faisaient alors, la pluie et le beau temps.

      Puis il y a eu la couche d’ozone, qui s’ouvrait ou se refermait selon les cata que l’on nous annonçaient, cancer, maladie de peau, et autres.

      La peur grandissante de toutes ces cata, a fait sortir le scientifique Aroun Tarzief de sa réserve, pour enfin expliquer que la couche d’ozone, était juste un phénomène naturel et de l’expliquer. Oufff pour les citoyens, mais pas oufff pour les alerteurs, qui veulent tenir le peuple en laisse.

      Terminée la couche d’ozone, il faut bien trouver autre chose.
      La planète, le bien de la planète, y mettre un peu de futur, beaucoup les enfants, (ça fonctionne toujours les enfants), et arrive le couper l’eau au brossage des dents, pour le bien de la planète.
      Le ridicule ne tue pas, mais le risible, fait stopper l’ânerie.

      Comme l’effacement du passé a pour but de permettre le contrôle du présent, ce n’est plus la vérité qui fait loi, mais le suppo que l’on veut faire passer.

      Ce qui est prouvé, c’est que déjà bien avant que l’humain n’arrive sur terre, il y a eut des cycles de réchauffement climatique et de refroidissement de la terre tout ceci en relation avec le cosmos, et non pas avec le seul humain.

      Mais là, nous devenons des climato-sceptique.
      C’est comme le mot raciste, une opinion et hop raciste, un not retiré du dico, et hop raciste….

      Il ne faut pas oublier que la nature à ses règles. Et ne surtout aller contre.
      Sensibilisé l’humain à la nature, à la planète dans ce qu’elle a de fragile, enseigner à l’humain sa part de responsabilité si réchauffement climatique il y a.
      Mais de toutes façon quoique l’on fasse, la terre est programmée pour mourir un jour (“lointain”).

      L’humain a déjà pollué allègrement l’espace, il cherche une planète où poser le pied, quand il y arrivera, si ça trouve, elle sera déjà polluée par l’humain, il y trouvera ses propres détritus. Mais là, ce ne sont certainement pas tous les terriens les responsables.

  2. Bluesun dit :

    “Pour quel résultat ? Aucun ! Les syndicalistes baisseront leur pantalon sur la réforme des retraites”

    Ce sont les dernières parade du cirque, car le jeu de DESTRUCTION” arrive à son accouchement, qui est la mort de l’emploi.

    L’emploi des uns payait les retraites des autres.
    Plus d’emplois = plus de retraites.
    Travailler plus, travailler plus longtemps, tout en s’épuisant à multiplier les petits boulots du “marche ou crève”.

    Les syndicats eux mêmes, si l’emploi n’est plus, ils n’auront plus raison d’être. Le programme de destruction, ils sont sans doute dedans.

    Salaire universel, pour retraite universelle, et encore, si la maladie, ou la vieillesse n’arrivent pas avant d’avoir le temps de profiter un peu de l’air du temps.

    Depuis 1982, que l’emploi joue à ciel ouvert les filles de l’air, nous en arrivons aux dernières parades.
    Castaner fait rien, mais avant lui, personne n’a rien fait non plus.
    Sans doute que le jeu de destruction a ses propres règles, et l’une d’elle doit être le fameux laissez faire, pour que les choses prévues au bout du bout se fassent, aboutissent.
    Un accouchement “sans péridurale” est toujours douloureux.
    Mais pas pour celui qui devient le spectateur de son propre boulot.

    Ils font les règles, ils en acceptent les débordements. Si trop de débordements, ils emploient le répondant.

    Quand au peuple au début des années 1980, tout en lui parlant de changement, on lui promettait bonheur, paix, prospérité, fraternité, et du demain on rase gratis, le réel du jeu au bout du bout, en est tout le contraire.

    On ne rase pas gratis (ou alors faut être migrant), le malheur et la guerre, la misère, la famine, et la guerre du tous contre tous, font que l’enthousiasme du départ devient désespérance dans les marches des gilets jaunes des samedis.

    Dernières batailles contre les moulins à vents ?

  3. amazonia dit :

    A PARIS . DANS LE MONDE ? LA PECHE AU PLASTIQUE ?
    MARCHE DU CLIMAT
    MARCHE DES FIFILLES ?
    Aprés la petite Blonde !
    la petite Chinoise !
    pour quand ? la petite Africaine
    OU ? OU ? Sont les petits Garçons ! pécheurs de plastique ?
    Le gd cirque mettre en scène des enfants pour le CLIMAT ?
    MAGOUILLE /MANIPULATION / ENFUMAGE 100%
    Faire passer la pilule ?
    TAXES PLUS +++
    MACRON N°1 avec le pognon des autres !
    MACRON peut faire des miracles .
    CLIMAT ? BORDEL . Coupe du monde de FOOT ?((QATAR ))
    les dirigeants MONDIALISTES = des FOUS .
    OUI DES FOUS qui dirigent la planète . SCANDALEUX FOOT.

    • Bluesun dit :

      En parlant de foot.
      Et de la constatation depuis des décennies de la manipulation effectuée via le sport, le proverbe ci-dessous semble résumer ledit constat :

      “Le sport est un aspect important de la manipulation des masses.”

      En effet amazonia, il y a depuis quelques mois la petite Greta, autre genre de manipulation.

      Le G7 vient à peine de se terminer, et voilà que fleurissent d’autres gamines, “la petite chinoise, la petite française ” et d’autres suivront.
      Oui, et bizarrement pas de garçons ??????

      Avant, il y avait des cantonniers pour nettoyer les routes des plastiques et autres détritus, à présent le bénévolat et autres gamines font le boulot, histoire de lutter contre l’éventuel réchauffement climatique.

      Nous avons dores et déjà été prévenus, car dès le début de la mise en branle europe-mondialisation sur le réchauffement climatique, nous allons voir débarquer les migrants en nombre de plus en plus grandissant.

      Il devrait donc y avoir du réchauffement climatique “intense” dans les pays, et un réchauffement climatique “tempéré” en Europe…????

      On nous bassine chaque jour avec la planète (que dame nature gère parfaitement depuis que le monde est monde), et son réchauffement climatique, pendant ce temps le peuple est toujours dans la rue à crier famine, dans le même temps les agriculteurs se désolent et se suicident entendu en TV, 1 suicide par jour chez les agriculteurs.

      (Oui parfois l’info arrive à passer).

      Qui parle d’ailleurs de lutter contre le chômage ???
      A part nous dire qu’il baisse, et que le pouvoir d’achat augmente, et que plus belle est la vie dans la couleur écologique, tout le reste est rendu invisible.

      Pour l’heure réchauffement climatique oblige, les hirondelles s’en vont pour des contrer plus chaudes, alors que nous entrons doucement dans le réchauffement climatique de l’hiver.

      Macron fait du bien à la planète, super, espérons que le réchauffement climatique, ne fasse pas de nouveaux SDF morts de froid sous un bout de carton de fortune, cet hiver.

      Car comme disait Coluche : neige en novembre, Noël en décembre…
      Mais à cette époque, c’étaient les anticyclones qui faisaient la pluie et le beau temps lors des passages météos. On ne parlait déjà plus de saisons.

Laisser un commentaire