/>

Décès de Jacques Chirac : une page de l’Histoire de France se tourne

Rédigé par notre équipe le 27 septembre 2019.

Jacques Chirac s’est éteint ce jeudi 26 septembre à l’âge de 86 ans. Un âge vénérable pour un homme qui a croqué la vie à pleines dents et qui n’a cessé de courir vers un absolu insaisissable. Chirac, c’est l’homme politique par excellence qui a mené patiemment son embarcation jusqu’au plus haut sommet de l’Etat. Un navire qui a chaviré à plusieurs reprises, qui aurait dû couler, mais qui est finalement arrivé à bon port malgré les haines, les coups de poignards et autres entourloupes. Raillé du temps de sa splendeur, Chirac s’est rapidement imposé comme un patriarche bienveillant une fois sa statue déboulonnée. La France lui rend désormais hommage et conçoit aujourd’hui avec gravité que les errements passés semblent être des broutilles au regard de l’actuelle incurie. 

Les présidents de la République se succèdent, mais les livres d’Histoire peinent à s’écrire. Si le chapitre fondateur de la Ve République constitue un pavé aussi impressionnant que passionnant, le reste manque de hauteur et fait pâle figure. GAcommencer par George Pompidou n’aura pas eu le temps de laisser réellement son empreinte sauf dans le domaine de l’architecture. La Tour Montparnasse et le Centre Pompidou s’étalent comme des verrues dans Paris, mais la médiocrité ambiante les transforme en modèles à suivre. Au moins Chirac n’a pas eu l’idée saugrenue de s’imaginer en maire ou président bâtisseur. Son long règne à l’Hôtel de Ville aura été marqué par quelques chantiers importants (et depuis saccagés) comme les Halles et surtout une politique en faveur des Parisiens avec la rénovation de nombreux logements insalubres et une politique de propreté à des années lumières de ce qui se pratique aujourd’hui…

Des hommages et un homme

D’Anne Hidalgo à Valéry Giscard d’Estaing en passant par Nicolas Sarkozy, tous rendent aujourd’hui hommage à un homme qu’ils ont méprisé, voire même détesté. Insulter un mort est un outrage qui ne rapporte que des points en moins dans les sondages et les cotes de popularité. Alors tout le monde dit le plus grand bien de Jacques Chirac avec des termes plus ou moins heureux. Inutile de revenir sur cette avalanche de réactions mis à part celle de son grand ennemi Jean-Marie Le Pen. « Mort, même l’ennemi a droit au respect ». Une phrase simple qui ne met pas un voile sur les combats politiques passés, mais qui illustre le fait que Chirac tout comme Le Pen appartiennent à un monde malheureusement révolu.

Un monde dans lequel le nom de la France signifiait quelque chose. Un nom qui n’était pas répété en boucle pour faire bien dans des discours qui prônent justement la fin de notre grande nation. Chirac n’a clairement pas fait assez pour la France. Il a parfois même joué contre elle de manière plus ou moins consciente. Mais Chirac aimait la France et les Français. Son prédécesseur aimait le pouvoir, son successeur aimait l’argent. Hollande aimait dire qu’il était président entre deux pains au chocolat engloutis tandis que Macron aime les puissances d’argent. Dans cette collection présidentielle, Chirac en viendrait presque à briller, lui qui fut détesté et moqué tout au long de son parcours politique.

Trop à droite (si on enlève la Françisque de Mitterrand), trop radical-socialiste, trop français (appel de Cochin), trop européiste, Chirac aura toujours été dans l’excès à en croire ses adversaires. L’homme le fut assurément, mais il n’avait pas la fourberie, la mesquinerie et la méchanceté de nombreux de ses semblables élyséens. Le président a aussi fauté (à de nombreuses reprises), mais il a toujours eu une certaine grandeur que l’on pensait normale pour un président, mais qui était finalement une exception au regard de la suite. Que restera-t-il de Chirac dans un siècle ? Presque rien à n’en pas douter. Mais que reste-t-il déjà de Sarkozy et de Hollande ? Poser la question, c’est les enterrer. Le corps de Chirac doit l’être. Le legs de ses successeurs est quant à lui déjà en terre.

Déjà 12 remarques sur cet article

  1. zelectron dit :

    A la Mairie de Paris :

    Chirac-Tiberi 15000 fonctionnaires
    Delanoë-Hidalgo 55 000 !
    on se moque de qui là ?

    n.b. fonctionnaires à 3,5 millions d’€uros en moyenne chacun pour l’ensemble de leur (longue) carrière, y rajouter les pensions de réversion . . .

  2. amazonia dit :

    DES MILLIONS pour des fonctionnaires PARASITES .
    Un qui travaille ! deux qui regardent ou boivent le café +++
    MAIRIE DE PARIS . Nid de vipères et espions !
    PARIS POUBELLE ? QUI , va faire le ménage ?
    De la crasseuse HIDALGO ? Le grand nettoyage ? urgent
    la reine des RATS . Peste et choléra .
    CHIRAC comme d’autres des défauts et des qualités !
    TOUS auront bien profité de nos IMPOTS et TAXES ++++

  3. Bluesun dit :

    Les français savaient Chirac très affaibli par la maladie.
    Pourtant l’annonce de son décès provoque la mauvaise info du jour.

    Alors que toutes les chaines décrivent en boucle la chaleur humaine de celui qui conseillait de manger des pommes, c’est la froideur du jeunot qui, tel un robot égraine les mots du discours hommage, qui se déroule sur son prompteur, qui fait contraste.

    (Chirac était du signe du sagittaire, tout comme Macron le jeunot.
    chaleur, et froid dans un même signe).

    Tandis que les chaines se partagent les anecdotes de ceux qui ont croisé le chemin de l’ex Président, le téléspectateur tourne en rond dans les mêmes hommages, qui décrivent Chirac, homme sympa, bon vivant, aimant bien boire, bien manger, charcuterie, et autre tête de veau.

    Puis dans le dédale de toutes ces infos de bonnes ripailles, on glisse sur le décès des autres ex présidents.
    DE GAULLE, POMPIDOU, MITTERRAND, le temps de faire des comparaisons de vie, puis retour sur Chirac.

    On apprend qu’après Chirac , rien ne sera plus comme avant.
    Son décès mêlé à ceux des autres Présidents, annonce t-il alors l’effacement de “l’ancien monde” ?

    Avec Sarko, Hollande, et Macron, (nouveaux grands hommes)?, avec eux débute la construction du “nouveau monde” ?

  4. amazonia dit :

    (( le nouveau monde ! ))
    si c’est le monde de super Macron ?
    Avec les guignolesques députées ou sénatrices ?
    A vouloir la réciprocité de traitement ? Obligation
    de tenues correctes au travail ? PAS DU LUXE .
    Les politicardes de tous poils ! des caméléons !
    tenues de leurs cousines = Les Vamps / Les Bodins ?
    Le nouveau chic a la FRANCAISE ?
    Avoir de bons salaires et des fringues dignes de
    la cour des miracles de LOUIS XIV . LUI avait des bouffons
    MACRON .LUI a Sibeth la porte parole /porte fringues RECIPROCITE ? Si nos députés et sénateurs ! appliquent
    la nouvelle mode ? FRINGUES /MULTICOLORES ++++MDR .

    Comme la Duflot / la Bachelot et ses sabots roses +++
    les politicardes
    PAUVRE FRANCE .

    • Bluesun dit :

      amazonia, tenues correctes au travail, c’était dans “l’ancien monde”, monde du plein emploi.

      Dans le “nouveau monde”, pour cause de mort de l’emploi, le peuple est devenu fainéant, et pour trouver le fameux emploi c’est bien connu, il faut traverser la rue.
      Ce qui fait que, de changement de rue, en changement de trottoir, mieux vaut avoir une tenue de circonstance.

      L’exemple venant d’en haut, la troupe de novices se met au diapason.
      Pas encore les gilets jaunes.
      Bien que Macron soit constamment dans la provoque, de là, à faire celui qui crève de faim, il ne doit pas oser.

      (Quoique bien maigrichon le jeunot.
      Il doit lui aussi avoir un hologramme.
      Très maigrichon au boulot.
      Départ en vacances, Normal (blanc lol), très bonne corpulence sur TOUTES les photos des magazines people.
      Retour de vacances, paf pas pot, re-très maigrichon.
      Pas un poil bizarre ça ????)

      Quant aux chaussures de plastique rose de Bachelot, sans doute une façon de faire voir la vie en rose au citoyens, avant le port des gilets jaunes, gouverner, c’est prévoir.
      Prévoir, que le drapeau noir, allait flotter sur les marmites.

  5. Bluesun dit :

    “Que restera-t-il de Chirac dans un siècle ? Presque rien à n’en pas douter. Mais que reste-t-il déjà de Sarkozy et de Hollande ? ”

    Très bonne question 24hactu….

    Que reste t-il de Chirac ?
    3 jours non stop de souvenirs de sa vie de sa carrière, et le principal qui émerge, c’est son côté sympa, bon vivant gourmand.
    Ca doit sans doute faire plaisir, aux chômeurs, aux pauvres, et à présent le peuple en gilet jaunes qui depuis 10 mois crie famine affublé d’un gilet jaune. Lumière du jaune, pour espérer enfin d’être vu, et entendu.

    Effectivement dans un siècle, il ne restera pas grand chose, en tous cas lui, aura tout compris et bien profité de la vie.
    (On le dit fils de banquier, et pour finir le jeu de destruction c’est un jeunot banquier, qui est sorti des urnes).

    Que reste t-il de Sarkozy, d’Hollande, et même dès à présent Macron ?

    Pas grand chose, car déjà à peine leur fessier posé sur le fauteuil de l’Elysée, que leur prestation devenait abracadabrantesques, et rien d’ étonnant qu’au bout du bout le
    le tout réuni fasse pchiiiiitttttt.

    Si on ajoute en plus la poudre de perlimpinpin….!!!!

  6. amazonia dit :

    une page se tourne !
    OUI . Mais la connerie des hommes continue ! +++
    ROUEN ? NUAGE ? NOIR /c’est NOIR .
    Comme pour les nuages Nucléaire ! s’arrête a la frontière ?
    Pour ROUEN ? les produits qui se trouvent dans les airs ?
    S’arrêtent aussi a la barrière des lotissements et des champs ?
    LA BUZIN /ZINZIN qui ne connait RIEN DE RIEN sur le sujet ?
    LA PAUVRE FILLE =incapable de donner des explications
    crédibles . Bafouillage RIDICULE /ARTICULE /GESTICULE ++
    LE PREFET ? même position ! TOUS PARLENT ++SANS SAVOIR
    ALORS .crédibilité =zéro .
    attendre des analyses de LABOS ? Fiables = SI POSSIBLE
    PAS SUR .sous dictature TOUS disent=
    Tout va très bien Madame la MARQUISE TOUT VA TRES BIEN .
    des doutes ? LOGIQUE ./ CQFD .

    • Bluesun dit :

      Se méfier, car quand on nous dit que “tout va bien”, et surtout quand tout est aussi appuyé sur le même “tout va bien”, par constat depuis des années, on peut se dire que ça va très très mal…

      Quant novices, ils ne sont que novices…

      Quant aux frontières pour faire barrage, nous n’avons plus de frontières.

      Mais question barrage on a….voté pour faire barrage…

      Alors tout va bien, mais pour qui ?????

      Réponse : la poudre de perlimpinpin, d’où le “tout va bien”.

  7. amazonia dit :

    une page se tourne !
    distribution de pommes = (( le ver est dans le fruit ))
    distribution de pommes = Des LARVES . dans les pommes
    EN MARCHE les rampants ! les pourris ++
    manger des pommes !
    BLABLABLA le petit chose de L’Elysée !
    proposition =Distribution de POMMES a des poires QUI VOTENT ?
    SUPER MACRON aime faire des discours sur les morts !
    en politique prendre le peuple pour des poires ? C’est FINI ./

    • Bluesun dit :

      amazonia, tu oublies les scoubidous bidous ….

      Ben, on dirait bien que les pommes à présent, on se les prend dans la poire.

      4 décennies que le vert est dans le fruit.

      Macron, peut-être le vert luisant, il marchait vers la lumière, et voilà 10 mois longs mois, qu’il est en pleine lumière des gilets jaunes.

      Peut-être pour cela qu’il ne fait pas grand chose pour l’éteindre ?

  8. amazonia dit :

    SCANDALEUX ETAT DE RIPOUX
    Mort de CHIRAC . liste des invités ? HONTEUX .
    Madame LE PEN ; interdire UN PARTI POLITIQUE R.N .
    et donner des invitations pour la messe + gd Bouffe
    a des chefs Africains = des gens hors la loi !
    des parasites qui volent leur peuple !
    cela ne dérange pas LA MACRONIE ? A VOMIR . OUI . Honteux .
    EN MARCHE . CLOACA MAXIMA . +++

    • Bluesun dit :

      Pommes rouges à manger, chiffon rouge agité et c’est par le biais du “vote utile” que Chirac a eu fessier posé sur le fauteuil de l’Elysée.
      Il a eu chaud le chichi, si Bernadette n’avait tiré le signal d’alarme, peut-être bien que c’est LE PEN père, qui sortait des urnes.

      Il est vrai qu’au début personne n’en voulait du Chirac.
      Mais pour aboutir à ses ambitions, il a fait comme tous les autres, il a détruit nos illusions.

      Pas pro européen, puis pro-européen, il a dit au peuple de manger des pommes, pendant qu’une fois élu il faisait bombance.

      A présent pendant que se déroulent ses obsèques, il peut chanter, “j’ai bien mangé, et j’ai bien bu” merci petit Jésus”.

      La fille LE PEN, n’a donc rien avoir avec la polémique politique entre son père et Chirac.

      Mais comme à présent, il est question de décès, on va juste dire que oui, c’est honteux d’interdire la présence aux obsèques de Chirac du premier parti de France.

      Il aurait aussi fallu interdire tous les votants RN à s’inviter aux obsèques de Chirac.

      Mais au fait, lui aussi a fait du FN, pour mieux ratisser large. ?

Laisser un commentaire