/>

Ligue 1 : un nouveau souffle pour l’AS Monaco ?

Rédigé par Notre équipe le 28 septembre 2019.

Après avoir réalisé son plus mauvais début de saison depuis 2011, Monaco réussit à mettre fin à une série de défaites.

La 7e journée de Ligue 1 a été synonyme de joie chez les supporteurs de l’AS Monaco. Le 24 septembre dernier, l’équipe est enfin rentrée dans le championnat en remportant sa première victoire de l’année contre l’OGC Nice (3-1). Un score qui coupe court aux protestations des supporteurs concernant la réintégration de Léonardo Jardim et donne raison au président du club, Dmitri Rybolovlev, qui malgré les contestations n’a pas voulu se défaire de son entraîneur.

 

Une solidarité retrouvée

L’ASM s’est illustrée lors du derby contre l’OGC par un jeu d’équipe terriblement efficace. Après avoir trébuché lors de ses premiers matchs, l’équipe monégasque a su renouer avec la victoire. Depuis le début de la saison Léonardo Jardim nous a proposé différentes formations, un tâtonnement qui aura finalement conduit à la victoire. Son 3-5-2 a su dompter le 3-4-3 de Patrick Viera, donnant lieu à un match passionnant.

L’ASM a su faire preuve d’une cohérence collective et défensive qui lui a permis d’inscrire 3 buts, plus un qui sera finalement invalidé par le VAR. Avec un style tout en verticalité, Monaco, emmené par un Slimani inarrêtable a imposé son rythme notamment grâce à un jeu de contres, rapides et précis.

On retiendra surtout de ce match le potentiel de la nouvelle formation de Jardim. Avec un Fabregas placé en pointe au milieu, et un trio de tête composé de Bakayoko, Slimani et Golovin, le ballon semble circuler beaucoup plus librement. Grâce à sa position, Fabregas peut plus facilement distribuer ses ballons pour des contres assassins dont il ne faut plus prouver l’efficacité. Une autre recrue s’est distinguée lors de ce derby. Repéré par le président Rybolovlev lors de ses déplacements aux matchs, et récupéré lors du mercato estival, Wissam Ben Yeder confirme son excellent démarrage. Auteur du 3e et dernier but de la rencontre, Ben Yeder inscrit son 4e but depuis le début de la saison. Le mercato estival 2019 semble être beaucoup plus pensé et équilibré par rapport à celui de l’année passée. Rybolovlev a tiré une leçon des conséquences du recrutement de la saison précédente et a, cette fois-ci, suivi de près toutes les arrivées des recrues. Certes, il a dépensé plus de 130 millions pour ce mercato, mais cet investissement commence à porter ses fruits.

 

Golovin-Fabregas : un duo inarrêtable

Si l’équipe asémique a su démontrer sa capacité collective : c’est le duo Golovin-Fabregas qui a marqué les esprits. Grâce à son nouveau placement, comme un numéro 10, l’espagnol a pu se concentrer sur son jeu de passe, un rôle certes différent, mais qui lui va comme un gant. Cette nouvelle organisation a profité à Golovin qui s’est posté comme un relayeur capable d’apporter le surnombre en attaque. Il a épaté les supporteurs du stade Louis II par sa précision et sa maîtrise technique. C’est d’ailleurs le premier joueur russe à marquer deux buts dans un même match dans le championnat français depuis 25 ans. Cette montée en puissance du joueur russe est, selon son entraîneur Leonardo Jardim, le fruit d’un entraînement intensif « J’ai l’habitude de faire progresser les joueurs et Golovin en avait besoin. C’est un jeune joueur avec beaucoup de talent, mais il fallait le polir comme un diamant. Il a beaucoup progressé, notamment au niveau de la concentration. Avec lui, cela se fait petit à petit ».

Cette recrue, qui pourrait bien devenir la nouvelle star de l’ASM, n’est pourtant pas là depuis longtemps. C’est lors d’un déplacement en Russie que le Président Dmitri Rybolovlev a repéré ce jeune talent lors du mondial 2018. Tout de suite après le quart de finale entre la Russie et la Croatie, il a demandé à Vadim Vasilyev, alors ancien vice-président du club, de prêter attention à Golovin. Ont alors commencé des tractations avec le CSKA Moscou, ayant permis au jeune joueur de rejoindre l’équipe asémique la saison dernière. Ce transfert avait été beaucoup critiqué par les supporteurs, Golovin étant vu comme un joueur au jeu médiocre, et blessé qui plus est. Qualifié de flop de la saison passée, Golovin peut aujourd’hui être considéré comme la meilleure recrue du mercato estival de 2018. Ce temps d’adaptation avait d’ailleurs été prévu par Dmitri Rybolovlev qui, en bon stratège, savait qu’il faudrait au jeune joueur une saison d’adaptation avant d’obtenir des résultats.

 

Un pari gagnant pour Dmitri Rybolovlev

Si cette victoire a marqué l’entrée de Monaco dans la compétition, ce que l’on retiendra c’est surtout la consécration de son entraîneur Leonardo Jardim. Suite à une série de défaites de l’ASM en Ligue 1, Jardim était loin de susciter l’admiration chez ses supporteurs. Au contraire, de nombreuses voix se sont élevées, demandant son départ. Mais le président Dmitri Rybolovlev est quelqu’un de ferme et fort. Ce n’est pas facile de le déstabiliser. Il a laissé du temps à Jardim et a su faire confiance à son entraîneur pour trouver la formule qui enfin permettrait à Monaco de retrouver sa place au top du championnat français. Si l’ASM continue sur sa lancée de mardi, cela pourrait bien se produire ! Il n’y a plus qu’à attendre le match contre Brest pour en avoir la confirmation.

Laisser un commentaire