/>

Les Etats-Unis lâchent les Kurdes dans le nord de la Syrie

Rédigé par notre équipe le 07 octobre 2019.

Kurdes

Longtemps annoncé, souvent redouté, le lâchage des Kurdes par les Etats-Unis est effectif depuis ce matin. Les troupes américaines basées dans le nord de la Syrie ont entamé leur retrait. Un mouvement lourd de conséquences puisque la Turquie va reprendre la main afin chasser les Kurdes présents dans sa zone frontalière. Les combats se préparent et les Kurdes savent déjà que les militaires turcs seront sans merci. Du bourbier au chaos il n’y a qu’un pas qui risque d’être franchi sous l’œil rieur des terroristes (prisonniers ou cachés).

« Les Etats-Unis étaient censés rester 30 jours en Syrie, c’était il y a quelques années déjà. Nous sommes restés et nous nous sommes impliqués de plus en plus dans la bataille sans avoir aucun objectif. Quand je suis arrivé à Washington, l’État islamique, s’étendait partout dans la zone. Nous avons rapidement vaincu 100% du califat ». C’est par ces mots postés sur Twitter que le président américain a acté une décision redoutée depuis longtemps par tous et finalement prise par un Donald Trump au discours triomphateur et quelque peu déplacé. Car si l’Etat islamique ne contrôle plus (ou presque plus) aucun territoire, c’est sous l’effet de la Russie. Moscou a frappé les terroristes au cœur ou plutôt au porte-monnaie en décimant notamment la machine à exporter le pétrole volé.

Kurdes et lutte contre les djihadistes : les dindons de la farce américaine

Les Etats-Unis se donnent le beau rôle, et « le moment est venu de nous retirer de ces guerres interminables, souvent tribales, et de rapatrier nos soldats. NOUS COMBATTRONS LÀ OÙ SE SITUE NOTRE INTÉRÊT. La Turquie, l’Europe, la Syrie, l’Iran, l’Irak la Russie et les Kurdes vont devoir à présent trouver des solutions et déterminer ce qu’ils veulent faire des combattants de l’État islamique qui ont été capturés » a ajouté Trump. Une question bien embarrassante pour tout le monde, car outre la Russie et la Syrie qui savent pertinemment quoi faire des combattants islamistes, les autres acteurs sont bien embêtés. La France envoie quelques djihadistes « français » en Irak pour y être jugés, mais de préférence pas trop sévèrement, car après les ONG l’accusent d’expédier à la mort des terroristes… Et quand les ONG parlent, l’Etat se couche !

Les terroristes aujourd’hui dans les prisons kurdes (et ils sont nombreux) entretiennent l’espoir de s’échapper quand leur geôliers seront aux prises avec une armée turque bien décidée exterminer toute trace de vie kurde. L’offensive ne fait aucun doute et devrait commencer dans les prochains jours. Les Kurdes goûtent ainsi aux joies de faire confiance à l’Oncle Sam. Mais avaient-ils vraiment d’autres choix ? Car avec une Russie alliée de Damas et une Union européenne qui n’occupe que le ministère de la parole – pour ne pas dire du blabla – l’aide ne pouvait venir que de Washington. Le soutien s’efface sans aucun état d’âme et c’est la Turquie, experte en duplicité, qui va tirer sur les Kurdes pour mieux tirer les marrons du feu.

Cet épisode qui promet d’être sanglant est un triste rappel à la réalité pour tous ceux qui pensent un jour s’appuyer sur les Etats-Unis ou l’Europe. Le danger peut-être monstrueux, les égoïsmes et les dessous politiques finissent toujours par triompher. Ce désengagement de Washington s’inscrit dans le cadre d’un début de campagne électoral. Il faut montrer que la mission a été accomplie comme l’affirmait en son temps Bush Junior et tant pis si des résurgences peuvent avoir lieu. Les djihadistes ont beau avoir été mis en déroute, ils peuvent toujours se reformer rapidement surtout que leurs sponsors saoudiens continuent à faire de gros chèques. La guerre n’est pas terminée et ses conséquences sur notre territoire sont loin d’être achevées.

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. zelectron dit :

    il y a assez de pétrole ailleurs qu’en Arabie saoudite . . .
    Les sponsors saoudiens continuent à faire de gros chèques à Daech sauf si on envoie un drone sur un puit de pétrole à chaque chèque ?

  2. amazonia dit :

    LA SYRIE . UNE GUERRE ?
    Les complices du QATAR = USA /UE / FRANCE /TURQUIE .
    TOUS COUPABLE DE CETTE GUERRE .OUI . Pourquoi !
    pour le passage en force de QATAR pipeline ! qui traverse
    LA SYRIE DE FORCE .
    SCANDALEUX . Les dirigeants du pognon de dingue !
    pour EUX ? tout est permis ? A VOMIR .
    HOLLANDOUILLE qui voulez envoyer nos avions en SYRIE .
    SALE TYPE . USA et les autres faux Q . TURQUIE .
    TOUS contre la SYRIE ? HONTEUX .

  3. Bluesun dit :

    Un futur génocide en vue ?

Laisser un commentaire