/>

Christian Jacob, un président pour rien

Rédigé par notre équipe le 14 octobre 2019.

Les Républicains ont un nouveau président. Après le retrait de Laurent Wauquiez, le parti qui a autrefois régné sur la France se cherchait un sauveur. Il s’est trouvé Christian Jacob. Un choix ou plutôt un non-choix qui porte à la tête du parti celui qui a notamment été surnommé « Rantanplan » par les fillonistes. Christian Jacob est le signe de l’écroulement inéluctable des Républicains, minés par leur politiquement correct, la soif du pouvoir et l’absence d’intérêt pour les Français.

Alors que le monde politique fait croire qu’il pleure encore Jacques Chirac, c’est un de ses « bébés » qui a été élu à la tête des Républicains (ex-UMP), une machine à gouverner la France d’un Chirac élu triomphalement contre « la haine » en 2002. C’était le bon temps, le temps où « la droite républicaine » avaient tous les pouvoirs, mais n’en faisait rien. La décadence a fait son œuvre, le parti est tombé dans les mains d’un Sarkozy au discours teigneux, mais à la politique coupable avant d’espérer un sursaut avec François Fillon en 2017.

La longue agonie des Républicains

L’histoire s’écrit finalement avec Macron et, désemparés, les restes des Républicains se chamaillent au sujet d’une mairie à conquérir ou d’un poste un prestigieux à l’Assemblée nationale. Bref, les Républicains (dont le changement de nom fut un des signes de sa déshérence) font un peu mieux que le PS, mais leur mort (politique) qui sera plus longue n’a rien de positif. Il s’agit plus d’une longue agonie qu’autre chose. Et au lieu d’avoir un médecin préconisant un remède de cheval donnant un mince espoir de survie, les électeurs Républicains ont donc choisi Christian Jacob.

Né en 1959, Jacob a plus l’âge de la retraite que celle d’un chef de fil politique capable de mener des batailles politiques victorieuses. Les Echos titrent « Christian Jacob : un homme de combat plus que d’idées à la tête de LR ». On pourrait croire à une mauvaise blague, mais il est certain que les idées ne sont pas le fort d’un homme qui aime à rappeler qu’il a été agriculteur, un temps, avant de vite tomber dans la marmite politique en devenant député européen en 1994. Un quart de siècle de politique à la petite semaine malgré un curriculum vitae long comme le bras et plusieurs passages par des ministères.

De son œuvre politique, il n’émerge rien. Un grand vide qui doit combler le vide d’un parti Les Républicains dévasté. A tel point que seuls trois hommes étaient intéressés par la prise de la présidence. A tel point que les 62,5 % des voix obtenus par Jacob sont perçus comme un soulagement, le parti n’étant pas divisé en deux forces égales… Quand on court à sa perte, le moindre retard sur la fin programmée, aussi petit soit-il, est considéré comme une victoire. Le signe que les Républicains n’ont plus d’avenir et que les électeurs encore désireux de sauver la France feraient bien de s’éloigner rapidement.

Avec un homme sans idées reconnu comme tel à sa tête, c’est en fait un juste retour des choses qui s’opère. Complètement vidé de sa substance par des armées de Raffarin, de Copé et de Kosciusko-Morizet, les Républicains ont mis à leur tête un homme qui symbolise parfaitement leur décrépitude intellectuelle. Encore un peu de patience, et il ne restera rien d’une « droite républicaine » française qui a refusé catégoriquement de faire son travail. Ce dernier devra être fait par d’autres avant qu’il ne soit trop tard.

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. blackdog dit :

    Vous dites que Jacob est sans idées.?.?
    Comment pouvez vous dire ça.?.S’i était aussi nul que vous le dites ,aurait il été élu.?.?
    Il semble aussi qu’il soit taré d’avoir été agriculteur.?.C’est fou ce que vous pouvez dire d’âneries comme journaliste……..
    Justement,il a travaillé avec ses mains puis comme syndicaliste puis comme politique ! ! c’est quand même une belle carte de visite.?.?
    Je ne fais pas partie de son parti politique…mais pour une fois que l’on n’a pas un énarque d’élu, vous pourriez le remarquer.?.
    En fait vous êtes pour RIEN et contre TOUT ! ! ! !

  2. amazonia dit :

    NOS TRES CHERS POLITICARDS UMPS /EN MARCHE .
    depuis des décennies TOUS ont le Q entre deux chaises
    avec L’ISLAM . alors VOILE ? toujours des discutions stériles
    OUI TOUJOURS +++se faire ! ou pas Emprosé profond ++
    une femme qui porte un voile ! POUR sortie scolaire ?
    Dans un lieu choisi ? en politique pas de HASARD .
    LA PROVOCATION EST REELLE . OUI . 100%
    Nous sommes EN FRANCE ? ENCORE ? OUI .
    ALORS les coutumes restent FRANCAISES
    une femme qui accompagne des petits FRANCAIS ?
    QUELLE IMAGE ? LES ENFANTS vont avoir de LA FEMME FRANCAISE ? (( nouvelle ! meuf ! ))
    avec UN VOILE ? SCANDALEUX . OUI .
    LE CHOIX ? EN FRANCE .? en avoir ? OU PAS . Des C ./
    LA PORTE PAROLE .EN MARCHE ?
    nous donne son AVIS ? RAB . Francaise depuis 2016 BRAVO .
    Monsieur JACOB ? Courage dire des vérités dérangent
    TOUS LES COUCOUS . du double jeux . TRISTE Réalité ./

  3. Bluesun dit :

    Comment renaitre de ses cendres, pour conserver privilèges, et garder fessier au chaud ?
    On prend les mêmes, on mélange, on pioche, et on recommence la volée des leurres.
    Si durant 4 décennies DE GAULLE, a aussi servi de leurre, Chirac à présent en est un autre, et va servir Christian Jacob.

    Ils ont soutenu le fessier du jeunot, en disant qu’il était leur sang neuf, pour faire disaient-ils barrage au FN.

    Tous les espoirs sont permis, puisqu’ils se laminent les uns les autres par la même incompétence à sauver la France.
    “En même temps”, ils ont tous, œuvré à faire de la France ce qu’elle est devenue.
    (sauf le FN puisque ce parti bien que toujours copié, n’a jamais gouverné).

    C’est tout à fait cela 24hACTU, des années de boulot résumé dans ces deux phrases.

    “les Républicains ont mis à leur tête un homme qui symbolise parfaitement leur décrépitude intellectuelle. Encore un peu de patience, et il ne restera rien d’une « droite républicaine » française qui a refusé catégoriquement de faire son travail.”

    Triste, et pourtant réel constat.
    Ils n’ont pas honte, ils reviennent.
    Faut bien “sans aucune état d’âme”, garder privilèges, fouilles et panses pleines.

Laisser un commentaire