/>

Un tiers des banques européennes menacé de disparition ?

Rédigé par notre équipe le 22 octobre 2019.

Le secteur bancaire va mal. Malgré les milliards créés de toutes pièces par les Banques centrales, nos chers banquiers n’y arrivent plus. La raison pour laquelle certains d’entre eux deviennent président de la République ? La situation n’est guère brillante avec des milliers de suppressions de poste. Le mouvement pourrait fort s’accélérer puisque c’est l’existence même d’un tiers des banques qui est en jeu. Encore un ralentissement de l’économie mondiale et ce sont des milliers d’établissements bancaires qui vont mettre la clé sous la porte.

Tout va très bien ! Grâce à un Macron volontaire et une Union européenne plus libérale que jamais, les économies française et européenne sont en pleine forme. La fable est bien sympathique, mais pas grand monde n’y croit. Les gilets jaunes, l’impossibilité de boucler les fins de mois, la pression des banques qui commencent à facturer les rendez-vous avec un « conseiller »… tous les signaux sont au rouge, mais il ne faut le dire de peur de créer un mouvement de panique ou plutôt de colère. Le vent de panique, lui, parcourt le système bancaire. A peine l’annonce de la suppression de 10 000 postes dans la seule HSBC, le cabinet de conseil McKinsey y va de son petit grain de sel.

Le système s’effondre… logiquement

Selon ce cabinet qui fait la pluie et le beau temps dans le domaine de l’appréciation économique, 354 banques européennes et asiatiques n’auraient pas les capacités de survivre à un ralentissement économique mondial. C’est beaucoup surtout que l’étude ne concerne que 1 000 établissements bancaires. Cela signifie que ce sont en fait des milliers de banques menacées de faillite et cela n’est guère surprenant. Elles sont dans un état lamentable malgré les milliards donnés par les Banques centrales. Aucun pays ou presque n’échappe à la folle création monétaire et pourtant les banques sont des morts-vivants.

Si le cabinet McKinsey tente de rassurer en affirmant que les banques les plus importantes ne sont pas concernées par une banqueroute prochaine, il ne s’agit là que d’un discours peu réaliste. Les mastodontes américaines, allemandes ou encore françaises ne vont pas bien du tout et si les petites banques compteront parmi les premières victimes, les autres suivront fatalement. Logique économique tant les banques ne créent plus de la valeur, et en perdent même. Cela fait au moins dix ans que les banques sont des boulets pour l’économie réelle, mais tout a été fait pour que les banques restent des parasites.

Beaucoup auraient dû sombrer, d’autres nationalisées avec à chaque fois l’argent des épargnants garanti jusqu’au dernier centime. Mais non ! Les banques ont été gavées de fric après avoir mutualisé les pertes. Du grand art qui a finalement débouché sur la mise sur orbite d’Emmanuel Macron. Le génie du Mal n’a pas de limites. Peu importe pour les grands financiers que le secteur ait perdu 600 000 postes entre 2008 et 2018, ce sont toujours les mêmes qui amassent des fortunes et tant pis si les petites mains payent un lourd tribut. Le système mange ses propres enfants. Tout n’est-il pas permis quand il faut se sauver des abysses ?

Le secteur bancaire n’a pas fini de faire la Une des médias, mais il faut se dire que le mal sera toujours plus profond qu’annoncé à chaque fois. Les banquiers et les politiques (redondance élyséenne) n’aiment pas les paniques bancaires…

Déjà une remarque sur cet article

  1. amazonia dit :

    BANQUES ? Les prestidigitateurs ! après les tours de passe
    passe vers les paradis fiscaux qui eux sont des rouages
    des banques Mondialistes ripoux +++ changement !
    de continents ! magouilles et trafics ++
    prendre les peuples pour des ESCLAVES ECONOMIQUES ./
    Pendant ce temps !
    ZUPITER le petit = voyage /voyage = vers Mayotte
    pour avoir une vision de notre FUTUR (( des ténèbres ))
    zones de non droits et tout gratuit pour pondeuses /couveuses+
    FRANCE depuis des décennies nos traitres de dirigeants
    UMPS/EN MARCHE . Laissent notre FRANCE
    France du zéro frontière .
    MACRON PRESIDENT de MAYOTTE et de tous les coucous
    et pondeuses hors la loi
    DESTRUCTION DE NOTRE FRANCE .
    OUI DESTRUCTION .
    FRANCE EN DANGER .
    Le petit ZUPITER . Langue fourchue ! scandaleux CQFD ./

Laisser un commentaire