/>

Samedi 22 février, la France s’est imposée face au Pays de Galles avec 23 à 27 !

Rédigé par notre équipe le 24 février 2020.

Après que le Pays de Galles ait ouvert le match, par un 3-0, la France marque un premier essai dès la 7e minute, suite à l’accélération surprise d’Anthony Bouthier, avant que l’essai ne soit transformé par Romain Ntamack, portant le score de la France à 3-7.

Après 17 minutes de jeu, la France mène 10 à 3 contre les Gallois.  A la 30e minute, les Français mènent 15 à 6 grâce à la ténacité de Paul Willemse qui marque un nouvel essai pour les Bleus, avant que ce dernier ne soit lui-aussi transformé.

La défense française montre toute son efficacité lors de la 46e minute, lorsqu’elle résiste à l’assaut structuré et pugnace des Gallois, qui ne voient pas leurs efforts récompensés par un essai. A la 48e minute, il n’y a plus qu’un point d’avance pour les Bleus, avec un score de 16-17.

A la 52e minute, Romain Ntamack reprend l’offensive en marquant un nouvel essai suite à une distanciation spectaculaire de l’équipe adverse. Essai qu’il transforme ensuite pour atteindre le score de 16-24 pour la France.

A la 63e minute, c’est un nouveau tir qui donnera à la France un score de 27 points face au Pays de Galles. A la fin, les Bleus s’imposent avec un score final de 23-27.

Depuis le début du tournoi, les Français ont fait montre d’une saine agressivité dans leurs attaques, perturbant les défenses adverses, dont la galloise.

Ce match est on ne peut plus symbolique : cela faisait dix ans que les Bleus n’avaient pas triomphé à Cardiff ! De plus, cela faisait neuf ans que la France n’avait pas remporté une victoire lors d’un déplacement au sein d’une nation phare du rugby.

Face à cet exploit, beaucoup attendent le Grand Chelem, dont le dernier remonte à 2010 pour les Bleus. L’avenir proche nous le dira : la France va affronter l’Ecosse, dans deux semaines à Edimbourg.

Avec une moyenne d’âge de 24 ans, c’est une jeune mais néanmoins très prometteuse équipe de France qui défend actuellement nos couleurs.

On retiendra aussi de ce match la percée d’Anthony Bouthier, symbole de cette nouvelle génération du rugby français pleine de promesses !

Laisser un commentaire