La France se prépare à gérer la crise du coronavirus

Emmanuel Macron va intervenir, à nouveau, à la télévision, au journal de 20h. Après de longs atermoiements, et une capacité à repousser toujours les décisions qui s’imposent, le gouvernement pourrait déclarer qu’il mettra en œuvre des mesures de confinement plus poussées.

Petit à petit, l’Europe se repositionne face au virus chinois : l’Allemagne a décidé, hier, de fermer sa frontière avec la France, la Suisse et l’Autriche, afin de limiter la propagation de la pandémie, mais aussi pour décourager les consommateurs français à venir se ruer sur les étalages des supermarchés allemands (et éviter ainsi la rupture de stock). L’Allemagne encore, mais aussi l’Espagne, ont fait appel à leurs armées afin de les associer à la gestion de la crise, notamment en termes d’évaluation des besoins. Les services sanitaires des armées sont de même mobilisés afin d’augmenter la production de désinfectants et de médicaments.

En Italie, le couvre-feu complet a été instauré, 24h/24. Ne sont autorisés que les déplacements pour raisons professionnelles et médicales. Les badauds se faisant interpeller par la police risquent, sans justificatif, jusqu’à trois mois de détention et 206 euros d’amende. Des images fantomatiques de Rome déserte nous laisse prendre la mesure des efforts auxquels consentent les Italiens afin de tenter de vaincre le virus, dans un pays ou 10% des entreprises pourraient ne jamais se relever suite à cette crise (la fermeture de nombreux petits commerces va entraîner la ruine de plusieurs d’entre eux).

En France, c’est depuis samedi soir que les bars, restaurants, cinémas, et autres commerces non-indispensables ont été fermés, de même que les écoles et universités. Tout rassemblement de plus de 100 personnes est de même annulé. Selon plusieurs sources médiatiques, un confinement général pourrait être appliqué pour le milieu de la semaine. Pour l’heure, le gouvernement dément tout projet de décret visant à réaliser cette mesure.

En outre, la question de la réalisation du second tour des élections municipales pose aujourd’hui question. Que le premier tour n’ait pas été reporté, comme il l’a été au Royaume-Unis par exemple, a déjà été une stupidité en soi. On ne peut demander aux Français le confinement et l’évitement des lieux publics, en les empressant par la suite de se déplacer en masse dans des bureaux de vote. Il est à espérer que ce manque de cohérence sera prochainement évité par le gouvernement.

Les Etats-Unis tentent de même de freiner la propagation du virus. Récemment, ils ont décidé de fermer leur pays à tous les voyageurs européens qui souhaiteraient y entrer. En outre, les maires de New-York et Los Angeles ont décidé, eux-aussi, de fermer les bars, restaurants et discothèques de leurs villes. D’autres pays suivent le pas. L’Estonie, la Lituanie, mais aussi la Colombie, l’Equateur, l’Argentine, ferment leurs frontières aux étrangers. Le Guatemala, Haïti ou encore la Bolivie ciblent, quant à eux, les vols avec l’Europe.

La communauté internationale semble donc prendre la mesure de la pandémie et se préparer au confinement.

On vous recommande

A propos de l'auteur notre équipe

1 réaction à “La France se prépare à gérer la crise du coronavirus”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.