Les femmes, « des chiennes qui votent mal » : l’échange délirant des militants de Zemmour

Chaque jour apporte de nouvelles démonstrations d’une dérive toujours plus nette de la campagne d’Eric Zemmour et de ses soutiens dans la bêtise, la haine et les insultes. Dernier exemple en date, un Space Twitter tenu ce week-end par des militants de Reconquête, où les participants ont proposé de retirer le droit de vote aux femmes, « des chiennes qui votent mal ».

Poussés par la rhétorique toujours plus agressive de leur candidat, les militants d’Eric Zemmour vont chaque jour plus loin dans l’abject. Comme ils le font régulièrement, des sympathisants de Reconquête se sont réunis ce week-end à l’occasion d’un Space Twitter pour discuter de la campagne et avancer leur stratégie. Jusqu’à une conversation hors de contrôle sur le vote des femmes, que plusieurs d’entre eux veulent tout simplement interdire.

« Les femmes ce sont des fentes qui ne vivent qu’à travers leur chatte et à travers leurs ovaires et qui n’arrivent pas à se détacher de leur propre condition pour viser la Nation. C’est vraiment des chiennes parce que en gros elles votent mal, elles votent beaucoup et elles votent à gauche », s’est emporté un poète zemmourien, tandis que ses petits camarades acquiesçaient ou ricanaient.

https://twitter.com/SniperCampeur/status/1492637456327454721?s=20&t=keSsADS1UsWiSsFUf06pZA

Une rhétorique qui n’est pas sans rappeler, ni celle du pamphlétaire Zemmour (qui assure depuis avoir changé), ni celle des islamistes. C’est peut-être parce que tous les extrémistes ont la violence et l’insulte comme armes plutôt que la raison et le dialogue. Peut-être aussi que les rangs zemmouriens, fraichement enrichis de transfuges de RN tendance dure, se sont transformés en succursale de tous les infréquentables.

D’autant plus que les zémmouriens n’en sont pas restés là. Après avoir insulté les femmes et leur intelligence, ils ont proposé ni plus ni moins que de revenir sur leur droit de vote. « Je crois qu’on a fait une erreur. Il ne faut pas leur donner le droit de vote. Elles suivent trop les mouvements d’opinion », a poursuivi le penseur du renouveau français, dont, ironiquement, le pseudonyme est Platon.

Le zemmourisme, un véritable suicide français !

On vous recommande

A propos de l'auteur Patriote Pecresse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.