Zénith : le discours de Pécresse « de droite, excellent sur le fond » (Lesquen)

Le discours de Valérie Pécresse lors de son meeting du Zénith, brocardé par les ricaneurs de tous bords, a été au contraire vivement salué par Henry de Lesquen, figure respectée de la droite souverainiste et patriote, qui y a vu un « discours de droite, excellent sur le fond ».

Bien qu’il ne soit pas un soutien de Valérie Pécresse, Henry de Lesquen a partagé sur les réseaux sociaux son analyse du discours du Zénith. Et force est de constater que le dirigeant de Radio Courtoisie s’est davantage intéressé au fond qu’à la forme du meeting, critiquant au passage les partisans d’Eric Zemmour qui font feu de tous bois contre la candidate des Républicains au lieu de s’en prendre à Emmanuel Macron.

« Je ne soutiens pas Valérie Pécresse, j’ai simplement analysé objectivement son discours du 13 février 2022 à Paris, en m’intéressant au fond plutôt qu’à la forme, laquelle laissait en effet à désirer. Il est évident qu’elle a fait un discours de droite, excellent sur le fond, n’en déplaise à la meute des zemmouroïdes fanatisés, qui auraient bavé d’admiration si Moïse avait dit exactement la même chose », a indiqué avec un brin d’ironie Henry de Lesquen.

Et l’homme de lettres de poursuivre en affirmant que « la réunion publique du Zénith, laquelle a été incontestablement un succès – la salle était comble, le public enthousiaste, les personnalités étaient toutes là sauf Sarkozy, que l’on ne regrettera pas… » a certes connu des ratés sur la forme, mais a permis de « concentrer son tir sur Emmanuel Macron, qu’elle a notamment « accusé » d’avoir « cédé à la repentance », « déconstruit notre histoire », « nié l’existence de la culture française ». « Non, Monsieur Macron, le génie français ne commence pas à la révolution » », s’est-il réjoui.

A contre-rebours de la meute médiatique, qui a insisté sur l’échec du Zénith, Henry de Lesquen a apprécié la performance de la candidate des Républicains et compte désormais sur elle pour faire barrage à Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle. « Plus que jamais, TSM, tout sauf Macron ! Au second tour, pas une voix ne doit manquer au candidat qui sera opposé à l’infâme Macron, fondé de pouvoirs de l’oligarchie cosmopolite, que ce soit Marine Le Pen ou Valérie Pécresse », a-t-il conclu.

Une analyse intéressante et argumentée qui permet de dépasser les bourrasques de l’opinion majoritaire et la petite politique réduite à une compétition de divertissement. Dans cette catégorie, Valérie Pécresse a clairement gagné des points dimanche au Zénith.

On vous recommande

A propos de l'auteur Patriote Pecresse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.