Macron a-t-il prévu un impôt spécial sur les retraités ?

On le sait, Emmanuel Macron est soucieux de la solidarité inter générationnelle. C’est un thème qu’il a martelé durant son quinquennat finissant. Il l’a indiqué lors de plusieurs discours, et c’est une constante de son engagement, qui se retrouve d’ailleurs dans un vote « jeune » assez largement en sa faveur. Jusqu’ici, il avait taxé les retraités via les hausses de cotisations sociales, qui sont indolores car peu perçues, et compensées en partie par la suppression de la taxe d’habitation.

Mais lors de sa conférence de presse, pour présenter son programme, il a ouvert quelques pistes qui pourraient laisser penser qu’il va augmenter les impôts directement sur les retraites.

Le risque, pour les retraités actuels : voire leur niveau de vie baisser selon un mécanisme qui appellera d’autres baisses dans les années à venir.

Décryptage.

Même si cela a fait sourire, le renommage de Pole Emploi en France Travail souligne une nouvelle ambition pour le Président : retrouver le plein emploi. En effet, Emmanuel Macron est sensible à la situation de jeunes de plus en plus précaires, et de plus en plus tentés par la radicalité. En témoignent les affrontements en Corse en ce moment même.

Pour favoriser cela, le candidat-Président devra inéluctablement faire baisser les charges qui pèsent sur l’emploi des jeunes, et qui sont un frein considérable à l’embauche. Or, dans un contexte budgétaire dégradé et une dette publique colossale, il devra dégager des recettes par ailleurs.

C’est ici qu’un impôt spécifique sur les personnes à la retraite prendrait son sens : elles manifestent peu (et ne cassent pas), et leur sort est considéré par le locataire de l’Elysée comme suffisamment enviable comparé à celui des jeunes travailleurs. Une vision confirmée par toutes les statiques comparatives en matière de pouvoir d’achat par génération.

Un effort de solidarité inter générationnelle qui risque néanmoins de ne pas passer auprès d’un électorat traditionnellement soucieux de préserver son pouvoir d’achat, et jusqu’ici acquis au Président sortant.

 

On vous recommande

A propos de l'auteur Notre équipe

La rédaction : plusieurs journalistes qui vous sont dévoués !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.