Révélations : Macron aurait dissimulé des millions dans des paradis fiscaux

C’est une bombe, révélée dans la dernière ligne droite de la campagne par les journalistes d’investigation de Off Investigation : Emmanuel Macron aurait dissimulé plusieurs millions d’euros, issus d’une commission touchée sur la vente de Nestlé, dans des paradis fiscaux. Une pratique pas forcément illégale en soi, mais qui signifierait que l’actuel locataire de l’Elysée a menti sur ses déclarations de patrimoine. Un séisme politique.

Le rendez-vous était attendu fiévreusement du côté de l’état-major de la campagne d’Emmanuel Macron : c’est aux alentours de 18h hier que les journalistes de Off Investigation avaient promis de faire des révélations sur les rémunérations d’Emmanuel Macron lors de son passage chez Rothschild. Pour mémoire, celui qui n’était alors que l’ancien Ministre de François Hollande avait reconnu avoir touché près de 3 millions d’euros sur ce « deal ».

Une somme qui avait interrogé à l’époque pour deux raisons. La première, parce que cet argent avait mystérieusement disparu du patrimoine de Macron, qui ne déclare cette année, par exemple, qu’un patrimoine de 500 000 euros.

La seconde parce que, de l’avis de tous les connaisseurs du secteur, un tel deal rapporte en général entre 8 et 10 millions d’euros à son porteur. Un barème confirmé par l’enquête publiée hier, et qui est le standard de ce genre de banque d’investissement.

Dès lors, se pose la question : où sont passés ces millions. Là encore, les journalistes d’investigation apportent la réponse, avec plusieurs témoins qui décryptent les montages financiers en vigueur. En réalité, la banque Rothschild  a pour pratique de ne verser que 20 % des bonus en salaire, et de verser le reste dans une société écran (ou « trust ») anonyme. Ainsi, ce sont près de 6 millions d’euros que Macron aurait placé dans un trust créé pour lui par Rothschild, aux Iles Cayman ou à Guernesey. Une somme qu’il aurait donc omis de faire figurer sur sa déclaration de patrimoine auprès de la HATVP.

Les journalistes n’ont pas trouvé le trust de Macron. En revanche, ils démontrent que cette façon de faire est une pratique systématique chez Rothschild. De plus, cette explication permet de comprendre le décalage entre la somme reconnue par E. Macron (2 millions) et ce que tous les spécialistes disent qu’il aurait du toucher. Bref, un solide faisceau d’indices.

De quoi couler sa candidature ? Réponse dans les prochains jours.

On vous recommande

A propos de l'auteur Notre équipe

La rédaction : plusieurs journalistes qui vous sont dévoués !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.