Saint-Valentin : dernier raté de la comm’ verte d’Eva Joly

Et si l’erreur stratégique fondamentale d’Eva Joly avait été de choisir la forme plutôt que le fond ; les bons mots de communicants plutôt que des discours cohérents ; l’accessoire (de ridicules...