/>

Valérie Rosso-Debord
 

30 03

Affaires DSK : l’UMP demande des explications à Hollande

Nathalie Kosciuscot Morizet, porte-parole du Président de la République, a demandé à François Hollande de “s’expliquer” sur les rapports entretenus par Jean-Jacques Urvoas, le “Monsieur Sécurité” du candidat socialiste avec Jean-Christophe Lagarde, ancien directeur de la sûreté publique du Nord, mis en examen l’affaire du Carlton. Selon Le Monde, c’est DSK qui aurait mis ces deux hommes en contact. Depuis quelques jours, l’UMP essaye de mettre le PS face à ses responsabilités dans les affaires Strauss-Kahn.

24 02

Affaires DSK : le silence d’Hollande enfin en question

Avec la succession d’affaires sexuelles relatives à DSK, une question se pose : pourquoi le Parti Socialiste a-t-il respecté la loi du silence sur cet “agresseur sexuel”, comme le dit la justice française ? Les membres de l’UMP commencent à poser publiquement les questions que tous les Français se posent sur ces sujets là, et particulièrement concernant la responsabilité de François Hollande, qui fût premier secrétaire du parti pendant plus de 10 ans.

13 01

UMP : la cellule riposte passe à la vitesse supérieure

Nicolas Sarkozy n’est pas encore candidat mais ses équipes s’organisent pour l’échéance électorale. À l’Élysée comme au siège de l’UMP, conseillers présidentiels et cadres du parti majoritaire s’activent pour organiser la campagne à venir, structurer un programme politique et caler les argumentaires de campagne. Dans la nébuleuse des groupes de travail qui se structurent, la “cellule riposte” de Brice Hortefeux jouera un rôle essentiel dans l’organisation des prises de paroles des ministres et parlementaires UMP.